Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Démarche artistique

Françoise Comeau, artiste

J’ai toujours manifesté un vif intérêt pour les arts comme pour la nature qui nous entoure. Parallèlement à mes études en psychologie, en sciences et en biologie, j’ai suivi des cours de dessin et de peinture. J’ai ensuite appris la sculpture, la céramique et le tissage à l’Académie libre de La Haye, en Hollande. De retour au Québec, j’ai complété mon baccalauréat en Beaux Arts à l’université Bishop’s de Lennoxville, en mai 1991, avec distinction.
Naturellement portée à l’observation, j’aime dessiner ; de la justesse du tracé jusqu’aux explorations atmosphériques, je veux garder le geste et la pureté de la ligne du dessin. Travaillant tour à tour avec l’huile, l’acrylique, l’aquarelle et le pastel à l’huile, je m’inspire volontiers de la nature qui nous entoure.

De la fragilité de l’éther jusqu’à la permanence des pierres, je veux matérialiser la méditation qui m’habite sans renier mon lien avec le réel ou le palpable. J’aime jouer avec les contrastes, opposant le yin et le yang, l’ombre et la lumière, l’imaginaire et le réel. L’eau est mon véhicule préféré : je prends plaisir à y faire voyager les couleurs. La force des pigments ou la subtilité des demi-teintes d’un lavis me permettent de donner la tonalité juste pour exprimer une émotion ou une atmosphère, conférant à mes paysages et oeuvres botaniques une touche de douceur, un sentiment de paix et de tranquilité.

Maintenant à la retraite, j’expérimente pour mettre sur support des images issues de mes rêveries et de mon imagination, intégrant sur une même toile plusieurs médiums, plusieurs techniques. Je veux explorer le mouvement du corps humain à travers la matière, me servant de nouveaux médiums acrylique et aquarelle. Je m’inspire de thèmes reliés à la recherche de Soi et du vivant, à travers la nature, en passant par à la numinosité qui inspire l’humanité.

Avec le goût de la découverte et la patience du défricheur, jouant avec les formes et les couleurs, je cherche à exprimer l’essence des choses, le mouvement de la vie qui circule en nous, entre nous et autour de nous. J’espère que mon oeuvre soit une pause où le regard s’attarde, le temps de reprendre son souffle ; j’aspire à rendre la lumière et les couleurs, sources d’énergie équilibrantes et vivifiantes pour l’esprit et le cœur.

Sherbrooke, le 29 mars 2015.